Le rêve coquin d’Alice

LE RÊVE COQUIN D'ALICE

CHAPITRE 0 - PREQUEL

Alice a beaucoup d'imagination... Surtout lorsqu'il s'agit du sexe. Il n'est donc pas étonnant pour elle de faire des rêves torrides...

Bonjour / Bonsoir à vous et bienvenue dans cette nouvelle histoire
coquine ! Alice vous amène avec elle dans un rêve coquin… Ça vous tente ? C’est parti…

Note à toi-même… Arrête d’oublier ces foutus volets… Hum… Ça va pas… Ça va pas du tout, j’ai pas eu le temps de finir… Lui il a eu le temps mais moi… Quelle heure est-il ? 6h50… Oh nom de… Je me lève dans 10 minutes, sérieusement ? Je sais même pas si… Attends… ? J’ai inondé le lit ou quoi ? La vache, ce rêve m’a fait tant d’effet que ça ? En y repensant… Hum ouais c’était vraiment pas mal… Oui non je suis carrément sur-excitée en fait ! A peine je m’effleure le corps que j’ai l’impression de partir. Je peux pas aller bosser comme ça c’est mort… Hum… 10 minutes… Allez Alice, un peu court mais vu ton état tu peux te faire un petit plaisir rapide après tout… Faut bien finir le travail… Allez, juste une petite masturbation…

Alors que je relève doucement mon T-Shirt le long de mon corps, je me rends compte que j’ai ressenti cette envie jusqu’au bout des seins… Ils doivent manquer d’attention les pauvres, voyons. A peine j’effleure mes tétons que je sens le plaisir brûler en moi, j’ai peut-être surestimé mes capacités pour ce matin… Je ne tiendrai pas 10 minutes, dès le moment où je vais commencer à faire de rapides petits cercles sur mon clitoris et à m’enfoncer lentement un doigt, je vais jouir, je le sens… Et quoi de mieux en trame de fond que ce délicieux rêve… Hum ouais… Alors que ma main gauche caresse mes seins, je plonge ma main droite sous ma culotte et je commence à me remémorer le rêve… Hum ! Oula attends… Attends… Je vais partir tellement vite… Autant me mettre nue directement et me lancer à corps perdu dans le rêve… Alors que j’enlève le peu de vêtements qui recouvrent mon corps frissonnant de désir, je commence doucement à me re-caresser le sexe… Doucement le long des lèvres, puis du clitoris… Mon doigt remplacera le sexe de mon rêve… Je commence doucement ma masturbation et me replonge dans mes songes…

Je n’arrive pas à me remémorer le visage de l’homme qui m’a donné tant de plaisir cette nuit… C’est flou, par contre j’ai une image particulièrement nette de son sexe, dur et coulant de désir, particulièrement à mon goût… La chambre dans laquelle nous étions ne me rappelle rien non plus, des draps noirs, des murs blancs, le tout éclairé par la lueur d’une fenêtre ouverte, dont les rideaux blancs dansaient avec la brise… Et c’est là que tout a commencé. Je me retrouve assise à côté de cet homme, qui commence lentement à m’embrasser, sensuellement, en caressant ma joue gauche… Il descend sa main sur mon cou, me l’agrippe fermement et intensifie ses baisers. Je me sens fondre sous ses lèvres et me rends compte bientôt que ma main est posée sur sa cuisse, exerçant des pressions de plus en plus fortes et insistantes…

Il a dû le comprendre puisque sa main glisse lentement sur mes seins, puis sur mon ventre avant de passer dans le bas de mon dos. Il me serre plus fort et me rapproche de lui, de façon à pouvoir embrasser mon cou, l’inonder de ses baisers si chauds… Plus la chaleur de son étreinte se fait sentir, plus le désir monte en nous, à tel point que je décide d’enlever mon T-Shirt, pourquoi attendre plus longtemps de… Tiens… Je n’ai pas de soutif ? Ah bon et bien euh… Pourquoi pas… Il en a pas non plus si ? Oui heureusement oui… A son tour… Je fais glisser son T-Shirt le long de son buste pour lui enlever. Une fois ma tâche accomplie, j’en profite pour le faire basculer en arrière sur le lit et je commence à lui embrasser le cou à mon tour, puis le torse, enivrée par son parfum et ses caresses sur mon dos et mes seins.

Je descends peu à peu ma main jusqu’à sentir son membre, déjà prêt à recevoir mes premières caresses. Je le sens bouger sous mes doigts, m’implorer de le sortir pour lui faire du bien. Alors que je lui caresse le sexe, les bourses, j’ai soudain envie de voir si mon impression est bonne et je me mets à regarder ce que ma main caresse avec tant d’envie. Je ne me suis pas trompée, le membre que j’ai sous la main semble parfaitement adapté à mes attentes… En regardant cette bosse, je ne peux m’empêcher de me mordre la lèvre inférieure et bientôt je n’ai qu’une envie, prendre en bouche ce qui se cache sous ce pantalon et lui donner autant de plaisir que je le peux. Pour ce faire, je commence à glisser le long de son buste, en léchant chaque parcelle de celui-ci. Arrivée à son entre jambe, je fais glisser son pantalon et commence à lécher son gland par dessus son boxer. Je peux sentir rien qu’à la dureté de celui-ci que dès lors que je commencerais à m’occuper de lui, il va gémir de plaisir…

Je glisse alors vers le bord du lit pour prendre appui sur mes genoux en le regardant droit dans les yeux et sans un mot, il comprend immédiatement ce que je désire… Il glisse à son tour au bord du lit, vient enlever ce qui lui reste de tissus sur le corps et me regarde avec passion. Sa bouche se rapproche de la mienne et vient m’embrasser avec envie. Ma main, impatiente, vient saisir son sexe et mon pouce parcourt celui-ci. Hum oui… Rien qu’en le touchant, en sentant la douceur de sa peau dans la paume de ma main, je sais que je vais prendre du plaisir et ça me donne encore plus envie de lui en procurer.

Alors qu’il continue à m’embrasser, je saisis à deux mains son sexe de part et d’autre, et je le fais reculer. Son regard se tourne maintenant vers sa verge et il comprend immédiatement qu’il va prendre un plaisir monstre. Tout en le fixant dans les yeux, je fais glisser mes mains le long de son membre et la bouche grande ouverte, langue dehors, j’approche mon visage de son sexe. Le nez sur son gland, la langue sur le tronc, je remonte tout doucement le long de sa bite pour le faire languir le plus possible… Puis, sans crier garde, je prends son gland dans ma bouche et commence à accélérer la cadence, à le sucer avec ferveur… Il tombe à la renverse sur le lit et profite désormais de ma bouche qui vient sucer et lécher son membre tout entier, qui coule de plus en plus de désir sous mes caresses. Je m’occupe surtout de son gland, je vois bien que quand je lui lèche et que je branle doucement sa bite tout en malaxant ses boules, il part loin… Très loin… De plus en plus fort, ma main fait des va-et-vient de plus en plus intenses, de plus en plus violents, je veux l’entendre gémir de plaisir… Alors que ma bouche lui offre l’une des plus belles fellations de sa vie, j’ai la maîtrise totale sur lui et son membre si dur…

Après quelques minutes, je m’arrête et retourne l’embrasser, pour qu’il puisse goûter au fruit de son plaisir… C’est alors qu’il me retourne violemment sur le lit et tel un animal, me pénètre sans somation… Hum tu es comme ça toi… Tu as de la chance pour cette fois-ci, je mouille tellement que tu es plus que bienvenu… Alors que son souffle chaud vient réchauffer ma nuque, j’écarte les cuisses et sens le membre si dur que j’ai travaillé pour cet instant s’enfoncer en moi… Un frisson parcourt mon corps, avant qu’une vague de plaisir vienne m’envahir… Il commence ses mouvements de bassin tout en léchant mon cou et c’est maintenant à mon tour de me laisser porter… A son tour de travailler et de me donner du plaisir… Il vient maintenant coller son front contre le mien et ses va-et-vient se font de plus en plus amples, je sens son gland venir à la limite de mon vagin et repartir pour aller au plus profond… Un régal. Il alterne le rythme, me couvre de baisers alors que je m’enfonce un peu plus dans le plaisir… Son membre est un régal entre mes cuisses, que j’essaie d’écarter le plus possible, afin de lui permettre de rentrer au maximum, j’en veux plus, encore plus… Il fait une pause, me demande si j’en veux encore… Bien-sûr que j’en veux encore… Et plus fort…

Je sens maintenant sa force entrer en action, chaque coup de bassin qu’il me donne vient faire claquer son bassin contre moi, chaque coup qu’il donne me fait danser de haut en bas et plus il accélère, plus j’aime ça. Après quelques secondes, il vient me saisir la jambe gauche pour la remonter, et me prend désormais comme ça. L’angle que mon corps adopte lui permet de venir frotter un peu plus contre mon clitoris et me donne encore plus de plaisir. Alors qu’il se redresse pour me prendre en étant à genoux et profiter de la vue de mes seins, je sens que je peux me donner encore plus de plaisir. Il agrippe mes cuisses avec ses mains et vient mes les écarter au maximum en prenant appuie dessus, lui permettant d’enfoncer son membre tout entier en moi, mais laissant mon clitoris complètement à découvert… Mauvaise idée… Le voyant ainsi, je n’ai qu’une envie. Venir me masturber pour prendre encore plus de plaisir. Ma main glisse lentement le long de mes seins, puis se dirige entre mes jambes et je me lance dans une succulente masturbation, au rythme de ses coups de bassin. Je vois son regard parcourir ma bouche, mes seins et s’arrêter plus longuement sur ma main en action et son sexe qui entre et sort rapidement…

Mon regard se perd alors lui aussi sur nos sexes, et voir le sien si dur prendre tant de plaisir commence à me faire partir… Plus je me masturbe et plus j’ai envie de jouir… Mon regard se bloque et je ne peux m’empêcher d’accélérer ma masturbation, tout en gémissant de plus en plus fort… Spectacle qui visiblement le mène à bout et l’oblige à revenir contre moi pour embrasser mon cou et réduire la cadence…

On est pas là pour réduire la cadence… Je le retourne sauvagement et me met à le chevaucher à mon tour. C’est désormais moi qui suis en contrôle et j’ai décidé de me donner le plus de plaisir possible. Je profite d’avoir son membre au plus fort de son envie pour venir m’empaler dessus, profiter de toute sa longueur en me faisant du bien… Je le chevauche le plus sauvagement possible jusqu’à notre limite, encore et encore… J’alterne entre son cou, que je lèche et j’embrasse, et mes seins que je caresse lorsque je me redresse. Lorsqu’il donne des coups de bassin, je sens ses cuisses et ses bourses venir cogner contre mes fesses, ce qui accentue le côté sauvage.

Lorsque nous arrivons à notre limite, je fais sortir son sexe, me retourne et je me lance dans un sensuel 69… Oui, j’ai envie qu’il me lèche un peu, mais hors de question que je laisse sa bite prendre une seconde de répit, j’en veux encore. Alors que je prends place et enfonce son gland dans ma bouche, je sens la chaleur de sa langue recouvrir mon clitoris. Puis il enfonce sa langue dans mon vagin, ressort puis retourne lécher mon clitoris… Je me prends au jeu et lui offre quelques gorges profondes pour répondre à sa langue qui me fait tellement de bien… Après quelques minutes, je me repositionne et lui offre mes fesses, je veux qu’il me prenne encore et qu’il fasse claquer ses reins contre moi.

Il ne lui faut pas longtemps pour reprendre un rythme effréné… D’abord collé à moi, il me prend tout en m’offrant de sulfureux baisers dans la nuque, puis se redresse, saisit mon bassin et mes fesses, et se déchaîne pour notre plaisir. Lorsque j’en veux plus, je me redresse à mon tour pour que ses mains puissent venir caresser mes seins tout en me masturbant, chose qu’il fait à merveille… Plus il s’occupe de moi, plus mes cris sont présents et plus je sens qu’il arrive à sa limite. Pour le faire venir, je replonge sur le dos, lève les jambes tout en écartant les cuisses pour l’inviter à venir tout donner sur ces dernières minutes… Enfonçant sa bite plus dure que jamais en moi, il commence à se faire de plus en plus du bien en me prenant… Je sens son souffle qui s’accélère… Il saccade de plus en plus, ses gémissements sont de plus en plus prononcés… Est-ce que je me masturbe aussi pour le faire venir et jouir en même temps… Ou est-ce que je prends mon pied juste après… J’ai du mal à réfléchir et je prends trop de temps, il se met à gémir avec de plus en plus de tonalité et me dit à l’oreille qu’il va jouir… Il donne ses derniers coups de bassin, se redresse, sort son membre en extase et se met à le branler avec passion. Je ne peux quitter son visage des yeux et suis à la limite de la jouissance rien quand regardant son visage se tordre de plaisir… Alors qu’il gémit encore plus fort, je le sens gicler sur mon ventre, mes seins et le creux de mon cou, où le nectar de son plaisir vient couler et réchauffer ma peau… Alors qu’il ralentit le rythme et finit lentement de se branler en faisant couleur les dernières gouttes de sa jouissance, je me lance moi aussi dans… 6h50… Pourquoi a-t-il fallu que je me réveille à ce moment là !

Qu’à cela ne tienne… Je vais me faire jouir maintenant, dans la réalité… Alors que ma respiration devient de plus en plus courte, je me lance dans un dernier instant de plaisir. Ma main droite se met à me masturber de plus en plus fort et mes doigts me pénètrent si vite et si profondément que je me demande comment j’arrive à tenir le rythme… Le plaisir monte, je sens qu’il vient… Et je sens que ça va être génial… Encore un peu, tout mon corps chauffe… Je sens mon clitoris qui hurle de plaisir, il ne demande qu’une chose, m’amener à l’orgasme, jouir… Encore un peu, encore un peu et… Encore je… Oh pu***… Il est là, je vais jouir, je vais jouir je… Ohhh… Oh pu***… Oh ouais… Hum… Encore, encore un peu… Oh… Encore… J’en veux encore… 7h00… Alors que mon corps est parcouru des derniers spasmes de plaisir et qu’il se détend petit à petit je reprends mes esprits… Faut vraiment que j’y aille… J’ai une journée chargée… Oh… C’est pas bon des rêves comme ça… Imagine je ne m’étais pas réveillée en avance… La journée aurait été longue… Je me lève lentement, encore toute titubante de plaisir et me dirige vers la douche… C’est raté… Je sens que la journée va être difficile quand même… J’en veux encore…

Nous nous arrêtons ici pour cette petite incursion dans la vie privée d’Alice… Nous espérons que cet aperçu de notre secrétaire préférée et de ses songes vous aura plu… Pensez que vous pouvez retrouver d’autres histoires coquines gratuites et vous inscrire à notre newsletter pour nous aider !! A très bientôt et merci pour votre lecture…

Jouir encore et encore... Histoire coquine : une soirée chez ma kiné préférée !
Histoire précédente Une soirée chez ma kiné préférée - POV Maya
Histoire suivante La rencontre sulfureuse... POV Matt
Gland contre cgland - La rencontre sulfureuse de Matt et Val...

3 Comments

  1. Chui tombé sur le site par hasard et je suis converti! très belle plume (d’eros lol) qui fait très vite monter en température! je reviendrai régulièrement et Alice a l’air très intéressante. a bientôt!

  2. Merci à tous les deux d’avoir pris le temps de nous laisser ces petits messages et nous sommes vraiment contentes que ça vous ait plu… Et ce n’est que le début… 😉

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Petit.e coquin.e ... Le clic droit est désactivé, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez quelque chose.