La première fois qu’il m’a prise

LA PREMIERE FOIS QU'IL M'A PRISE...

CHAPITRE 0 - PREQUEL

C'est enfin le jour J... Alice et Nathan ont leur première soirée... Et vu leur passé, la soirée va être très chaude...

Bonjour à vous et bienvenue dans l’une de nos nouvelles histoires coquines gratuites ! Alice a le plaisir d’être votre narratrice et vous raconte la première soirée sexuelle qu’elle a vécu avec Nathan, suite à leur rencontre en ligne, vous vous souvenez ? Alors rentrons dans leur intimité et laissez Alice vous raconter la première fois qu’il l’a prise…

La fumée qui s’échappe de la salle de bain lorsque j’ouvre la porte ne peut signifier que deux choses : soit j’ai pris ma douche bien trop chaude, soit c’est moi qui suis réellement chaude… Je penche pour… Les deux. Alors que je me dirige nue vers ma chambre pour enfiler quelque chose, je repense à ce qui m’attend ce soir, une bonne partie de jambes en l’air. Du moins c’est ce que je veux, ai-je été assez claire avec Nathan durant notre petite conversation en ligne et au téléphone… Mince, le doute s’empare de moi. Et s’il n’avait pas compris ? Si mon petit numéro de voyeuse lors de sa branlette au cabinet le bloquait plutôt que le contraire ? Ce soir j’ai bien l’intention de faire l’amour, alors je dois mettre toutes les chances de mon côté.

Pour commencer, j’enfile mon ensemble le plus sexy. Une petite culotte boxer qui me fait une de ces paires de fesses… Et le soutif qui va avec. Plus que d’être sexy, cet ensemble me donne surtout l’envie d’être sexy, c’est bien plus important, bien que chaude comme je suis c’est plutôt dispensable. Maintenant que c’est fait, je vais préparer une petite surprise à notre Nathan national afin de bien lui faire comprendre que c’est son sexe qui m’intéresse particulièrement ce soir, au cas où les “je veux ta bite ” et autres phrases très raffinées ne l’aient pas convaincu… Je me dirige vers la porte d’entrée, la déverrouille et la laisse légèrement entre-ouverte. Il est 19h00, il devrait arriver d’une minute à l’autre, et si c’est un voisin qui regarde par la porte et bien… Il aura un beau spectacle.

Je vais lui offrir une arrivée digne des plus grands pornos. Je m’installe sur le canapé, toujours en sous-vêtements et commence à parcourir mes seins. Je descends le long de mon ventre et frôle ma culotte. Oula… Rien que ça me procure de doux spasmes de plaisir. J’ai l’impression que ma culotte ne va pas rester sèche très longtemps. Je remonte sur ma poitrine pour la saisir fermement et blottir mes seins l’un contre l’autre, plusieurs fois dans de délicieux mouvements fermes… Quel plaisir de sentir mes seins s’entrechoquer, même si plus je continue, plus j’ai envie d’un sexe entre les deux. Tu devrais te dépêcher Nathan… Espièglement, je sors mes tétons et les caresses doucement pour voir à quel point je suis excitée. A peine deux petits mouvements circulaires et je comprends rapidement que mon excitation est à son comble. Je n’irai pas jusqu’à dire que je deviens les chutes du Niagara, mais je coule de partout… Il serait indécent de l’accueillir avec de la bave partout d’ailleurs… Non ? Nue entrain de me toucher est bien plus intéressant…

Tandis que l’heure passe lentement, je glisse mes mains sous ma culotte et m’amuse à jouer avec ma frustration, en caressant mon entre jambe sur les côtés, sans jamais dépasser “la limite”. Je vais même jusqu’à faire glisser ma culotte doucement afin qu’elle frôle mon clitoris et me donne des frissons de plaisir. Je ne triche pas, je profite des règles. Juste pour vérifier je vais tout de même tenter d’aller caresser mon clitoris, pour être sure de… Ma main glisse lentement sur celui-ci et lui offre une délicate caresse. Ohhh quel bonheur, mon buste se relève de plaisir tellement mon corps entier attend se plaisir, je mords ma lèvre d’envie et ne peut m’empêcher de faire sortir mes seins du soutif pour les caresser de nouveau. Je les frotte l’un contre l’autre en pinçant les tétons jusqu’à ce que mon envie soit trop forte, je dois me masturber ! A deux mains, je viens offrir d’intenses caresses à mon clitoris et j’en perds la tête. Très lentement, j’exerce de puissantes pressions sur mon clitoris, en glissant dangereusement quelques doigts vers l’entrée de mon vagin… Mon souffle s’accélère, j’ai envie d’aller plus vite, de me masturber comme une folle, mais je ne dois pas. Non je dois attendre… Mais je ne peux plus rester sans rien faire, j’ai beaucoup trop envie de prendre du plaisir. Mais il ne faut pas tricher. Pas de masturbation manuelle non… Je plonge quelques instants dans mes songes tout en caressant mes seins et mes fesses jusqu’à ce qu’une idée lumineuse me vienne. Je file dans ma chambre et revient avec mon petit vibromasseur violet, tout rond et tout mignon. Hey ! Je ne triche pas, mes doigts ne touchent pas mon clitoris !

Je regarde l’heure, Nathan va arriver. J’ai envie de plaisir, de suite ! J’allume mon vibro et le glisse entre mes jambes, par dessus ma culotte au niveau de mon clitoris qui se met à son tour à vibrer de plaisir. Sur la vitesse minimum, je lui laisse m’offrir ce dont j’ai envie. De ma main droite, j’exerce différentes pressions sur mon jouet pour essayer d’en avoir plus, tandis que mon autre main parcourt mon ventre, mes seins et vient parfois fourrer quelques doigts dans ma bouche… Hum, si seulement je pouvais profiter de cette salive pour me doigter… J’en ai tellement envie ! Par maladresse, j’active la deuxième vitesse de mon jouet, puis la troisième. Oups, quelle gourde… Les vibrations sont de plus en plus intenses, et le plaisir qu’elles me procurent l’est aussi. Mon bassin commence à bouger en rythme. J’imagine son membre en moi, son souffle chaud dans mon cou, ce qui fait s’accélérer le mien. Je ne peux retenir mes petits cris de plaisir et je commence à ne plus pouvoir me retenir… Mes mouvements de bassin sont de plus en plus prononcés, mon plaisir augmente, tout comme le volume de mes cris et la force de ma main gauche sur mes seins. Sans l’intervention de Nathan, j’étais certainement partie pour un orgasme… Mais il n’en est rien.

Mon invité du soir est planté devant la porte, je sens son regard sur mes seins que je lui présente en les serrant de toutes mes forces, ce qui me donne un nouveau frisson de plaisir. Sensuellement, je range ma poitrine et me mets à genoux sur le canapé. En me mordant les lèvres, je lui souhaite la bienvenue…

– Salut beau gosse… Désolé j’ai commencé sans toi. Je suis vraiment beaucoup trop chaude ce soir… Tu m’en veux pas… ?
– Tu as l’air bien sure de toi… Tu n’as pas pensé que tu n’aurai peut-être plus assez d’énergie pour tenir jusqu’à la fin ?
– Hun… Voyons déjà si le spectacle t’a plu. Approche, montre-moi si tu bandes Nathan.

Il s’approche de moi avec un sourire craquant. Je suis persuadée que derrière le Nathan timide ce cache une vraie bête de sexe, du moins je l’espère de toutes mes cuisses… Pendant qu’il s’avance vers moi, j’en profite pour le mater. Il porte un petit pull moulant blanc, qui laisse apercevoir qu’il est bien foutu sans être très musclé. Ça me va… Mes yeux se baissent et se posent sur son sexe, moulé par son jean. Il me faut peut de temps pour voir que mon petit spectacle lui a beaucoup plu. Je sais qu’il est bien monté, j’ai déjà vu Maya s’occuper de son membre mais là, il est à moi. Lorsqu’il est à mon niveau, je lui défais la ceinture, dégrafe le jean et sors son sexe. Oh oui tu bandes… Mais pas encore assez. Sans un mot, je le prends dans ma bouche et commence à le sucer avec passion. J’ai tellement attendu ça depuis le jour où je l’ai vu se faire branler par Maya ! C’est pervers et j’aime ça. Pendant que ma bouche et ma langue lui offrent du plaisir, je sens ses yeux se balader sur mon corps… Je décide d’attirer son regard sur mes fesses en cabrant le dos le plus possible afin de lui faire dévorer des yeux mes courbes et mes fesses. Immédiatement, ses yeux se plongent à l’endroit désiré et son sexe réalise un sursaut dans ma bouche. Oui voilà, désire-moi… Deviens ma bête de sexe. Regarde mon cul vas-y, lâche-toi.

J’ajoute à ma fellation une bonne branlette pour le faire bander à mort, ce qui ne met pas longtemps à arriver. Son regard plonge dans le mien tandis que son sexe s’enfonce entièrement dans ma bouche. Je maitrise aussi la gorge profonde et visiblement, cela le surprend tout autant que ça l’excite. Il ouvre presque la bouche aussi grand que moi le cochon. Plus je sens son sexe dur dans ma bouche, plus je sens que je mouille et que je vais exploser. Je sors sa bite de ma bouche et crache dessus, pour pouvoir augmenter la cadence de la branlette et voir jusqu’où il peut tenir. Quelques secondes… Il est à point, je vais pouvoir profiter un peu. Il me demande d’arrêter et glisse ses doigts dans ma bouche, que je suce aussi bien que sa queue, tandis que je continue lentement à le branler. Il me demande une seconde fois d’arrêter, au risque de cracher. Il est temps de passer à la seconde partie. Je me relève, l’embrasse tendrement tout en lui enlevant son pull et son T-Shirt, confirmant mes observations. De mon pied, je fais glisser son jean et une fois Nathan complètement nu, je le jette sur le canapé. Debout devant lui j’observe son corps et m’enivre de toute l’envie qui émane de lui. Il tient son membre à la base pour me montrer qu’il est prêt à me prendre. Est-ce que j’en demande plus ou est-ce que je viens m’empaler dessus directement… J’en ai tellement envie… Je sais très bien qu’il glissera à la perfection en moi mais je ne peux m’empêcher d’en vouloir toujours plus. Devant lui, je me retourne et dégrafe mon soutien-gorge. Tu as envie d’un peu de suspens ou pas ? Je sais que t’as déjà vu mes seins mais laisse-moi te faire languir encore un peu. Je laisse tomber au sol le sous-vêtement et fais glisser mes mains le long de mes hanches pour attraper ma culotte et venir la faire glisser jusqu’à mes chevilles, en prenant soin de bien me pencher pour lui offrir mon cul en visuel. Vision qui semble lui plaire puisque je remarque qu’il commence à se branler. Pas si vite mon mignon, j’ai tellement envie de toi que tu vas devoir tenir un moment, gardes-en un peu. En remontant, j’écarte mes fesses puis me donne une petite fessée avant de reculer vers lui.

Sans un mot, je me baisse et viens me faire pénétrer. Oh ouais. Voilà le moment que j’attendais tant, sa queue qui rentre en moi. En vitesse, je la fais avancer en moi jusqu’au fond. Je pousse un cri de plaisir tellement celui-ci est fort, et profite quelques secondes des contractions de son sexe qui viennent stimuler le fond de mon vagin. C’est tellement bon, je suis sur que s’il me masturbe je peux déjà jouir. En prenant appui sur ses genoux, je me lance dans mes vas-et-viens. Lents pour commencer, où je prends le temps de parcourir toute la longueur de son sexe, en amenant son gland à l’entrée de mon vagin puis en le faisant plonger au plus profond de moi. J’aime tellement ça que je ne peux m’empêcher d’accélérer et me voilà partie pour une chevauchée sauvage. Alors que j’accélère, ses mains viennent prendre mes fesses pour les malaxer et imposer un rythme encore plus effréné. Vas-y, ça m’excite encore plus ! Sentir tes mains sur mon cul et en demander encore plus. Prends moi encore plus fort vas-y ! Oui ! Plus son membre me fait du bien, plus j’ai envie de crier et de me laisse aller. J’en veux encore plus !

– Vas-y Nathan, prends moi plus fort ! Défonce-moi !
– Hum… Prends appui…

Je saisis la table basse devant moi, la rapproche et m’en sert d’appui, au cas où. Graduellement, son bassin vient claquer contre le mien et sa queue entre de plus en plus rapidement en moi. Oh putain, je sens que ça vient… S’il continue à me prendre comme ça je vais jouir. Je sens les contractions de mon vagin et de son membre comme s’ils étaient synchronisés et le voilà qui me donne de légères fessées. Pas comme ça ! Comme ça putain ! Je me donne une énorme fessée pour lui faire comprendre que je veux qu’il me claque plus fort, ce qu’il ne tarde pas à comprendre. Ses coups de bites sont maintenant ultra sauvages et rapides, et me procurent un plaisir immense. J’en ajoute une couche en venant me masturber, je veux jouir. Je sens que mon orgasme monte mais que le sien aussi et à cette vitesse, il arrivera avant moi… A l’instant où je suis proche de jouir, il s’arrête. Non, non, non pas maintenant ! Je veux jouir c’est tellement bon, fais-moi jouir !

– Non non ! T’arrête pas je vais jouir là ! Encore Nathan prends-moi !
– Je… Je peux pas là donne moi deux secondes Alice !

Je me relève et vient immédiatement m’assoir sur son visage, pour qu’il me lèche le clitoris et les fesses, je ne veux pas retomber ! Il sort sa langue et se met à me faire du bien. Oui voilà comme ça, sur mon clito, t’arrête pas ! Je lui attrape une main et la rentre dans mon vagin. Je suis tellement excitée que tu peux presque rentrer tous tes doigts vas-y ! Doigte-moi et lèche sauvagement ! Ouais, comme ça… Je sens qu’il est gourmand, ce n’est pas un timide bout de langue qui joue avec mon sexe, mais toute sa langue, voir même tout son visage. Lorsqu’il me lèche les fesses, son nez vient titiller l’entrée de mon vagin et je sens qu’il fait exprès. Ça m’excite terriblement, il n’a pas peur de se mouiller ! Sans mauvais jeu de mot bien-sûr… Non j’en peux plus, je re-veux ta bite, donne-moi là !

Je me jette sur le canapé et écarte grand les cuisses, j’en peux plus, c’est court mais je veux jouir ! Par pitié je veux jouir ! Il attrape mes chevilles et pousse mes jambes sur le côté pour me prendre avec celles-ci fermées. Non mon grand ce n’est pas ce que… Oh à moins que… Entrainée par ses coups de bassin, ma tête vient taper une petit chose dure. J’ai laissé mon vibromasseur sous un coussin. Et si… Oh puis zut ! Je l’attrape, le mets sur la première vitesse et le place sur mon clitoris. Ohhhh oui, oui, oui là… Sa bite en moi et les vibrations de mon jouet me font décoller. C’est tellement bon ! Là je sens que je vais venir vite, oui… Encore, j’en veux encore ! Deuxième vitesse… Troisième vitesse… Quatrième vitesse. Je lui demande d’accélérer le rythme lui aussi. Sans lui demander son avis, j’écarte de nouveau les jambes à mon maximum pour lui offrir la vue de mon clitoris noyé sous le plaisir de mon vibro. De la main droite je m’occupe de mon clitoris et de l’autre je caresse mes seins. Cinquième vitesse… Mon corps tremble de plaisir, je vais jouir ! Je vais venir ! Je lui demande d’accélérer encore et j’enclenche la dernière vitesse de mon vibro.

Je sens que je viens. Je lâche tout mon corps et je laisse mon plaisir monter à son maximum, je sens que mon orgasme va être phénoménal. Je semble en chute libre. Je sens les coups de bite de Nathan, les vibrations de mon jouet et le plaisir qui monte, encore… Encore… Et encore et… Putain je jouis ! Je jette mon jouet par-terre et j’ordonne à Nathan de me masturber, je ne lui laisse pas le choix. Ses doigts viennent appuyer sur mon clitoris et il se met à violemment s’occuper de mon clitoris. Je viens… Je viens je vais jouir ! J’attrape les coussins derrière moi et je sens le plaisir exploser en moi. Mon dos se cambre au maximum, ma tête part en arrière comme si j’étais possédée et je lâche un puissant cri de plaisir, suivi de nombreux autres. Ma tête tourne, j’en veux encore ! J’attrape mes seins et tente de me donner encore plus de plaisir. Alors que je continue de jouir, je redresse la tête et baisse les yeux pour regarder son membre me donner du plaisir, ce qui me relance encore, je sens une nouvelle dose de plaisir. Je lui enlève la main et me met à mon tour à me masturber, pour laisser venir un second orgasme plus petit mais intense aussi.

Quelques secondes après, je ré ouvre les yeux et regarde Nathan. La tête penchée en arrière, il émet de petits cris de plaisir qui se transforment rapidement en cris plus graves lorsqu’il sort sa bite et se met à la branler avec fougue. Je le regarde dans les yeux, me délectant de son visage crispé par le plaisir jusqu’à sentir son sperme chaud sur mon ventre et mes seins. Mon regard se tourne alors vers son sexe qui crache tout ce qu’il a sur moi, et sur sa main qui le branle de plus en plus doucement. De mon index je viens récupérer un peu de sa semence et la porte à ma bouche en le regardant.

Il s’écroule sur le canapé mais j’en demande encore. Gêné, il regarde son membre qui décline déjà. Profitant de mon excitation encore immense, j’attrape mon vibro et me lance une nouvelle fois dans une masturbation avec, en me doigtant le plus fort possible, ce qui m’amène rapidement un troisième et dernier orgasme… Hummm.. Oui là… Comme ça voilà oui… Regarde moi prendre mon pied encore une fois oui… Hum… Fiou… Je crois que je suis rassasiée pour l’instant… Jusqu’à la prochaine fois…

Nathan me sourit et me demande où se trouve la salle de bain. Je l’accompagne pour me rincer et me plonge un nouvelle fois dans mes songes… Comment je vais bien pouvoir continuer la soirée moi maintenant… ?

Et voilà pour la petite partie de jambes en l’air d’Alice et Nathan, en attendant la prochaine ? Pour cela il faudra revenir suivre leurs aventures ! Merci, et à bientôt sur La Plume d’Eros !

Sexe et fantasme : Mei se lâche ! Histoire érotique.
Histoire précédente Le fantasme de Mei...
Histoire suivante Bienvenue à l'Orchidée Bleue...
Bienvenue à l'Orchidée Bleue... Histoire érotique gratuite.

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Petit.e coquin.e ... Le clic droit est désactivé, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez quelque chose.