Le fantasme de Mei…

LE FANTASME DE MEI...

CHAPITRE 0 - PREQUEL

De retour chez elle, Mei se laisse aller à son imagination coquin... Lentement, elle se glisse sous les draps et... Fantasme...

Bonjour / Bonsoir à vous et bienvenue dans cette nouvelle histoire coquine ! Vous allez entrer dans l’intimité de Mei et pour changer un peu, ce récit érotique sera narré à la troisième personne… Nous espérons que celui-ci vous apportera un moment de plaisir et de détente… Voir de sexe… Bonne lecture.

Cela fait maintenant quatre jours que Mei a rencontré Sam et Maya lors d’un shooting photo qui l’a particulièrement marquée… Mei, extrêmement timide par nature et assez introvertie, a encore du mal à se remettre et même à se pardonner des pensées perverses qui ont traversé son esprit ce jour là… Perdue dans ses songes elle aurait pû faire quelque chose d’irréversible ! Heureusement pour elle, plus de peur que de mal. Seulement depuis ce jour-là, malgré son immense excitation, elle n’a pas osé se masturber, de peur de retomber dans ces fantasmes… Pourtant aujourd’hui, elle a énormément de mal à se retenir…

La journée a été tranquille, au studio les shootings se sont enchaînés et à sa grande surprise, Chris lui a demandé a plusieurs reprises de les réaliser elle-même, car il avait “des réunions” à l’extérieur. Ce genre d’exercice ne la gêne pas outre mesure, car elle possède un don inné pour la photographie et prendre des portraits ici et là ne la stresse pas. Du moins tant que les gens ne se déshabillent pas devant elle. Là, ça devient assez problématique. Mais pas aujourd’hui, non aujourd’hui la journée est tranquille… Jusqu’à ce qu’elle aille vérifier les loges… Alors que comme à son habitude elle fait le tour du studio pour vérifier que tout est bien éteint et que tout est fermé, elle tombe nez à nez avec le fameux fauteuil rouge… Fauteuil où dans ses songes coquins, Maya et Sam se sont procuré beaucoup de plaisir… En rasant les murs, Mei éteint les lumières de la salle une à une en fixant le fauteuil comme si c’était une bête sauvage prête à lui sauter à la gorge au moindre mouvement brusque. Sans un bruit, elle contourne le terrible animal afin d’éteindre la dernière lumière au fond de la pièce… Mais rien n’y fait, malgré toute la volonté dont elle fait preuve, elle ne peut s’empêcher de repenser au succulent cunnilingus offert à Maya sur ce même fauteuil… Lentement, son corps se détend et elle sent en elle une excitation immense, avec cette impression qu’une petite voix en elle l’implore de se déshabiller, de s’assoir et de sa masturber comme une folle en repensant à tout ceci…

“Gouhhhouu ! Non non ! Quelle idée… Non ! Pas ici ! Vite, je dois rentrer !”, essaya de se convaincre Mei en parlant à voix haute. C’est quelque chose qu’elle adore faire, se parler à voix haute. Souvent elle se demande si cette habitude est là pour combler cette solitude qu’elle ressent si souvent, comme pour avoir la sensation de parler à quelqu’un. Elle reprend ses esprits et ferme la porte des loges. Dernière vérification dans la salle des accessoires, où elle aperçoit un nouvel un objet du démon : le lit ayant servi au shooting. De nouveau, la petite voix l’implore de se déshabiller et de se faire du bien dans ce lit douillet… Plantée comme un piquet, salivant comme si elle avait devant elle un délicieux muffin dégoulinant de chocolat, elle lutte avec elle-même et finit victorieuse une nouvelle fois. Elle éteint la lumière et se dirige vers la lourde porte métallique qu’elle ferme.

Du studio à son appartement il n’y a que quelques minutes de marche. Sur le chemin, notre jeune femme s’arrête à la boulangerie “Les Boules du Boulanger“, pour finalement prendre un bon muffin. Il y a une différence entre résistance et torture… En sortant, elle place avec grande précaution son précieux dans son sac et, tiraillée par le froid, plonge ses mains dans les immenses poches de sa veste. “Ahhh… C’est tellement confortable le chaud… Ces poches sont magiques ! Elles tiennent chaud, je ne perds rien dedans et je… Je peux caresser mes cuisses et… Mon entre jambe… Hum… Gouhhouuu ! Mais qu’est-ce que je fais ! Je me tripote en public ghiiiii !!!!”. Devenue rouge vif pour un acte dont elle seule est consciente, Mei se met à accélérer sa marche. Elle claque sa porte d’entrée derrière elle, s’adossant à celle-ci comme si une horde de monstres la poursuivait. Puis d’un coup, le calme… Le bonheur… S’il y a bien un endroit où elle se sent bien, où elle se sent heureuse et en sécurité, c’est dans son nid douillet. Avec un large sourire de soulagement, Mei enlève sa veste qu’elle accroche soigneusement à son porte manteau avec son sac, sans oublier de soigneusement sortir le muffin. Ni une ni deux, elle fonce dans sa chambre et enfile son pyjama le plus confortable. Touche finale, elle plonge ses pieds dans ses chaussons panda et la voilà sur un petit nuage. Elle se jette dans son canapé et délicatement, déballe son muffin… L’eau à la bouche, elle croque dedans et a l’impression de s’enfoncer dans son canapé… Une autre bouchée…

“Quoi ? C’est déjà fini ! Hum… J’aurai dû en prendre un autre !”. Affalée et avec un air de chien battu, Mei regarde vers sa cuisine… Soudain, elle sursaute et se redresse en vitesse ! “Il me reste un part de gâteau d’hier !”. Elle fonce au frigo et découvre la fameuse part, qu’elle regarde avec envie. Sans se faire prier, elle attrape l’assiette et retourne au salon. Cependant, elle a un doute… Car elle a envie de dessiner ce soir et si elle se recale dans le canapé, ça va être difficile… Choix cornélien… Elle décide après quelques réflexions et bouchées de gâteaux d’aller dessiner. Elle allume son ordinateur et sa tablette et s’installe. En finissant sa dernière bouchée, elle prend son courage à deux mains…

Il est temps pour elle de faire face à son fantasme ! Après tout personne à part elle et peut-être un peu Maya n’est au courant et cela peut faire une excellente scéne pour son manga érotique… Avec une grande détermination, elle s’empare de son stylet et la voilà lancée dans une longue et difficile séance de dessin. Au fil des coups de stylets, ses personnages s’adonnent à des plaisirs interdits, jouissant et offrant des orgasmes les plus originaux les uns que les autres… Soudain, Mei s’arrête de dessiner… Elle pose ses grandes lunettes rondes et s’avachit dans sa chaise… Elle regarde ses planches de travail et quelques secondes après lève la tête vers le plafond, pensive… Puis elle replace ses lunettes sur le nez et revient sur ses planches pour procèder à la relecture… Elle repasse encore une fois son fantasme dans sa tête… Une fois, deux fois… Puis vérifie qu’elle a pu le retranscrire comme elle le voulait dans ses dessins… Encore et encore… Après de longues minutes de relecture et de vérification, Mei s’adosse lourdement à sa chaise et descend lentement son regard sur ses cuisses. Ses deux mains sont entrain de frotter avec puissance son entre-jambe, comme si son corps tout entier ne pouvait plus se retenir et agissait par lui-même. Comme impuissante, Mei ouvre lentement la bouche et se laisse gagner par le désir. Tout comme ses lèvres, ses cuisses s’ouvrent délicatement et laissent le champs libre à ses mains qui commencent à la caresser de plus en plus frénétiquement… Elle entend sa petite voix qui lui dit “Arrête de lutter… On est que toutes les deux à savoir… Fais-toi du bien… Tu en as envie… Fais-toi du bien…”

Mei arrête immédiatement toute action. Elle enlève ses lunettes, se frotte les yeux et se gratte la tête en se décoiffant. Les cheveux ébouriffés retombant un peu partout autour de sa tête, elle souffle dessus en gonflant les joues. Elle regarde derrière elle et voit son lit qui l’appelle. “Hummmm… Après tout… Pourquoi pas… C’est pas comme si j’avais pas le droit de fantasmer… Ça fera de mal à personne si… Hum… J’arrive plus à tenir… Si je jouis un coup ça ira mieux après… Ma concentration sera meilleure même ! Oui…”

Telle un ressort, elle bondit sur son lit, remonte son T-Shirt et commence lentement à se caresser les seins. Ses mains prennent le temps de parcourir son buste, de glisser sur son nombril et de remonter sur sa poitrine, où elles prennent le temps de faire monter son envie. Sensuellement, Mei lèche le bout de ses doigts et vient déposer un peu de salive sur ses tétons, qu’elle s’amuse à masser lentement, ce qui lui procure de doux frissons. Avec douceur, sa main droite descend entre ses cuisses, avant de glisser sous son pantalon. Elle lâche un soupir de plaisir, un soupir de soulagement, comme pour évacuer toute cette auto frustration accumulée depuis des jours. Oubliant immédiatement toute pudeur et toute gêne, Mei se lance dans une frénétique masturbation, en malaxant de toute ses forces son sein gauche et en bougeant le bassin de haut en bas comme si elle se frottait à quelque chose… Ou à quelqu’un… Se mordant la lèvre si fort qu’elle s’en fait presque mal, son désir est bien trop fort. Dans une danse sublime, elle enlève chaque vêtement qui couvre son corps et se retrouve entièrement nue. Elle s’avance vers sa commode et sort de celle-ci un petit godemichet rouge, avec de petites oreilles de lapin, presque trop mignon pour son utilité… Celui-ci se retrouve immédiatement dans la bouche de la mangaka, qui le suce avec passion en émettant de petits cris d’envie, comme si elle avait en bouche le sexe qu’elle désire depuis si longtemps. Une fois le gode bien humidifié, elle le fait glisser jusqu’à son entre-jambe où elle s’amuse avec son clitoris… Elle active le vibreur de son jouet, joue tendrement avec son organe du plaisir avant de se lancer dans l’une de ses plus intenses masturbations… Elle ferme les yeux et se perd dans son fantasme…

Elle est projetée au studio photo avec Chris, Maya et Sam. Les deux jeunes femmes sont entièrement nues, allongées sur le lit aux draps blancs, entrain de se caresser et de se lécher les seins. Chris, déjà en boxer, sort son sexe et se met à le branler, excité par la scène qui se déroule devant lui. Son regard se plonge dans celui de Mei et semble lui demander de venir sucer ce membre si dur, membre qu’il est entrain de parcourir lentement de haut en bas. Alors qu’elle s’avance, Mei est retenue par Takumi, son personnage favori, sorti de nul part,  qui représente l’homme parfait et dont elle met en scène les histoires dans son manga actuel… Sa conquête du jour semble être Mei elle-même. Celui-ci la tient fermement par le bras et la regarde avec un regard de braise, qui ferait fondre n’importe quelle femme selon Mei. Une chemise noire cintrée ouverte laisse apercevoir son torse sublime, musclé juste comme il faut et si on laisse le regard plonger un peu plus, son pantalon déboutonné, invite à prendre un plaisir immense… Lançant un regard gêné à Chris, ce dernier lui sourit et détourne le regard pour s’approcher des deux jeunes femmes dans le but de les rejoindre dans leurs ébats… Seule avec Takumi devant cette scène de dépravation, Mei sent tout son corps brûler de désir. Elle attrape son amant par la chemise et l’attire vers elle, l’embrassant de toutes ses forces. Tout en échangeant de succulents baisers avec lui, elle lui enlève avec ferveur sa chemise qu’elle balance le plus loin possible d’eux, comme pour l’empêcher de se rhabiller un jour. Ses mains descendent sur son sexe et elle s’aperçoit qu’il est déjà raide comme elle l’aime… Après un dernier langoureux baiser, elle décolle sa bouche de celle de Takumi, qui semble en vouloir encore. Elle descend sur ses genoux, fixe en se mordant la lèvre le sexe de son amant sous le boxer et le sort. Pendant quelques secondes elle le regarde uniquement en lui donnant des petits mouvements, puis le branle en regardant les trois autres s’adonner à d’immenses plaisirs. Puis, elle le gobe le plus goulument possible, se lançant dans une succulente fellation. Elle ne peut s’empêcher de regarder Sam et Maya reproduire à l’identique ce qu’elle fait, suçant avec passion Chris qui semble apprécier ça… Takumi fait glisser son pantalon et attrape la tête de Mei pour augmenter la cadence… Elle sent qu’il aime ça et ça l’excite encore plus. Doucement, elle glisse une main dans sa culotte et se met à se masturber également…

Après quelques minutes de plaisir, Takumi attrape de nouveau Mei par le bras, la relève et l’embrasse avec fougue. Il lui enlève son pull, puis son T-Shirt, dégraffe son soutien gorge d’une main et l’enlace fermement par derrière. Pendant quelques instants, il la masturbe pendant qu’elle profite du spectacle. Soudain, Mei sent ses pieds quitter le sol, elle lévite. Takumi l’amène près du lit et la jette dessus. La gêne qu’elle ressent d’être sur ce lit partagé est rapidement dissipée lorsque Sam vient lui caresser un sein tout en suçant Chris. Takumi quant à lui, enlève à Mei son pantalon et se met à faire rugir de plaisir notre timide geekette… Voyant ce plaisir immense, Sam ne peut s’empêcher de sourire à Mei et s’approche d’elle… Sans un mot, elle se met à son tour à lui lécher les seins. La langue de Takumi sur son clitoris, celle de Sam sur ses seins, Mei ne sait plus où donner de la tête. Son plaisir ne cesse d’augmenter. Avec appréhension, elle ouvre les yeux et regarde sa poitrine. Le sublime sourire que Sam lui adresse est la première chose qu’elle aperçoit, avant que son amante ne le perdre et ne lui lèche les seins la langue tirée, d’une façon très provocante est terriblement sexy, tout en tenant le regard… Pendant quelques secondes, Mei est plongée dans ce regard vert de Jade et en oublie presque son plaisir. Mais celui-ci revient rapidement quand Sam se met à la doigter, en se redressant pour laisser Mei apercevoir les yeux de Takumi plongés eux aussi dans les siens, sa langue toujours à l’œuvre. Quelques secondes après seulement, elle est obligée de leur demander d’arrêter. Reprenant ses esprits, elle se fait retourner par Takumi, qui ne tarde pas à enfoncer son sexe en elle. La voila entrain de se faire prendre, les yeux rivés sur le sexe de Chris entrain de pénétrer sauvagement Maya. Sam quant à elle, se cale entre les quatre et savoure le spectacle tout en se masturbant. Mei, comme gênée par la situation, offre à Sam un regard timide mais excitant et celle-ci, explosant de rire, s’approche d’elle en lui offrant son sexe, les jambes grandes écartées. Mei se lance alors pour la première fois dans un maladroit mais visiblement agréable cunnilingus. Le bassin de Takumi qui tape contre ses fesses lui font faire de petits mouvements de la tête qui semblent beaucoup plaire à Sam… Au point que celle-ci vient elle-même écarter ses lèvres vaginales comme pour demander encore plus de plaisir. Se faisant, elle perd ses appuis et part en arrière. Chris, visiblement inspiré par la vue de Sam, vient lui prendre la bouche délaissant quelques instants Maya. Cette dernière ne voulant pas rester sans rien faire, vient chevaucher Sam en 69 pour se retrouve tête contre tête avec Mei et se met à l’embrasser tout en masturbant Sam. Puis soudain, elle met de petits coups de tête à Mei qui comprend que Maya est de nouveau entrain de se faire prendre par Chris, tout en se faisant lécher par Sam.

Notre mangaka s’affale sur sa poitrine et se met à doigter Sam. Attiré vers l’avant, Takumi se penche à son tour et embrasse Maya. Voilà Mei embarquée dans une véritable orgie… Takumi, prenant ses fesses avec puissance, embrassant Maya qui elle-même se fait sauvagement démonter par Chris, dont les bourses sont léchées en rythme par Sam lorsqu’elle ne lèche par Maya et qui profite du plaisir que lui offre Mei en la doigtant…

Après quelques minutes, les positions changent et Mei se met à chevaucher Takumi. Celui-ci, allongé sur le dos, se retrouve avec le sexe de Chris en bouche, tandis que Maya et Sam sont reparties dans une scène lesbienne… Mei attrape Chris et l’embrasse à son tour, lui demandant sa bite. Chris quitte la bouche de Takumi pour prendre celle de Mei. Pendant de longues secondes, Mei ne sait plus où donner dans la tête, essayant de synchroniser sa bouche et son bassin… Elle tente de reprendre son souffle mais aperçoit Maya du coin de l’œil qui semble au bord de l’orgasme… Et pas qu’un peu puisque quelques secondes plus tard elle hurle de plaisir tandis que Sam la lèche et la doigte avec acharnement. Son bassin se relève, ses poings se ferment du les draps et son orgasme donne envie à tout le monde d’emboiter le pas… Devant ce spectacle, Chris se met derrière Mei pour la prendre en double pénétration, mais celle-ci refuse gentillement ce qui provoque un sourire à Chris qui commence à se branler de plus en plus vite, jusqu’à cracher dans la bouche de Maya, encore toute étourdie. Takumi voyant Chris éjaculer comme ça, retourne Mei, la met sur le dos et lui murmure entre deux soupirs de plaisir qu’il va la prendre comme ça et la faire jouir. Alors que Chris et Maya sont hors course, Takumi commence à prendre Mei le plus sauvagement possible, tout en la masturbant à toute vitesse. Mei le sait, elle ne va pas tenir longtemps, sentiment renforcé par Sam vient chevaucher son visage, lui demandant de lui lécher les fesses et l’entrée du vagin pendant qu’elle se masturbe et se fait jouir. Mei s’exécute et attrape les seins de la jeune femme par la même occasion. Plus les secondes passent et plus les trois sont bruyants… Ouvrant les réjouissances, c’est Sam qui se fait jouir en première, profitant des caresses offertes par la langue de Mei sur son sexe et son anus. Elle a un puissant orgasme qui fait complètement partir Mei à son tour, qui jouit sous les caresses de Takumi. Celui-ci arrive à tenir à quelques secondes, mais fini par sortir et vient placer son sexe sur le visage de Mei. Sam attrape le membre au bord de l’éjaculation et le branle jusqu’à ce qu’il crache tout ce qu’il a sur le visage de Mei, la bouche grande ouverte. Alors qu’elle fini de sucer le gland de son amant profitant de la dernière goutte, Mei replonge lentement dans la réalité…

Elle ouvre les yeux et regarde ses seins, puis son sexe. Elle a eu un délicieux orgasme… Ses draps sont trempés et elle est en sueur, mais ça en valait la peine… Elle prend quelques secondes pour s’en remettre jusqu’à ce qu’elle sente son corps brûler… Son corps, puis son visage. Soudain, elle devient rouge vif, saisit ses draps et de cache dessous à toute vitesse !

“Gouhhouuuuuu ! Mais qu’est-ce que je viens de faire ! Mademoiselle Sam ! Pardonnez-moi ! Takumi ! Chris ! Maya ! Pardon ! Houuuuu mais qu’est-ce que ! Mais, mais ce n’est pas du tout moi ça je ! Et puis Mademoiselle Sam ne ferait jamais ça non plus ! Et Chris non plus ! Ni Takumi ! Il n’aime pas les hommes ! Et Mademoiselle Sam non plus ! Et moi si ! Mais jamais je ne veux faire ça ! Ghiiii ! Pourquoi ai-je fantasmé sur ça c’est, c’est ! Oh mon Dieu ! Pardon, pardon !!!!!”

Cachée quelques instants sous ses draps, Mei reprend peu à peu ses esprits. Elle sort de sa cachette et regarde autour d’elle… Comme pour se rassurer elle se parle à voix haute : “Bon, bon… C’est mal, c’est mal c’est… Hum… Ce n’est rien, ce n’est rien. Ce n’est pas parce que je ne veux pas le faire dans la vraie vie que je ne peux pas m’imaginer des choses. Non je n’ai fait de mal à personne je… Takumi me dirait qu’il est normal de… Oh Takumi pardon… Mademoiselle Sam… Je… Je vais aller prendre une douche… Je vais me calmer, ce n’est pas comme si j’allais les revoir de suite hein ! Mademoiselle Sam est une gentille personne, je l’admire elle ne m’en voudrait pas j’en suis sure, mais mieux vaut éviter de la voir le temps que ça passe parce que je…”

Mei est coupée dans son monologue par son téléphone qui sonne, la faisant sursauter ! Prise de panique, elle cache son sextoy, se rhabille à la vitesse de la lumière, comme si la personne au bout du fil pouvait voir tout ce qui se passait chez elle. Elle attrape son téléphone… Elle ne connait pas le numéro… Elle hésite et finit par répondre.

– A… Allo ?
– Allo Mei ?
– Oui… Qui c’est ?
– Salut ! C’est Maya !
– Houuuu ! Mei se sentie complètement embarassée, Mademoiselle Maya ? Je… Je… Pardon !
– Pardon ? Pourquoi ?
– Euh ba, et bien je…
– J’espère que je ne te dérange pas, j’ai le chic pour tomber au mauvais moment !
– Euh non… Non non…
– Bien, c’est Chris qui m’a donné ton numéro, j’espère que tu m’en veux pas ! J’aimerai discuter avec toi d’un truc, tu serais dispo vendredi midi pour manger avec moi ?

Suite à cette invitation, Mei a l’impression que son cerveau n’est plus connecté au reste de son corps. Maya qui l’invite à déjeuner ? “Qu’est-ce qui se passe ! Oh non je ne pourrais jamais y aller ! Qu’est-ce que je vais dire ! Elle va s’ennuyer avec moi et je vais pas y arriver je… Je sais bien qu’elle est gentille mais… Puis elle est marrante et je me suis sentie bien quand elle me parlait au studio… Je devrais surement refuser pour pas… Qu’est-ce que je dois faire ? Si je dérape et parle du rêve ! Au secours…”

– Euh et bien… Mei avala sa salive avec difficulté. Je ne sais pas si je saurais trop faire la discussion mais…
– Oh t’en fais pas ! Je parle pour trois ! Alors c’est d’accord ?
– Euh… Je… Oui…
– Trop cool ! Je peux passer te prendre au studio à 12h30 ça te va ?
– D’accord…
– Super ! Pense à enregistrer mon numéro au cas où. Bon je te dérange pas plus, bonne soirée et à vendredi Mei !
– Hum… Merci à vous… Toi aussi Maya… A vendredi et merci.
– Merci à toi ! Bye bye !

Maya raccroche, mais Mei reste de longues secondes avec le téléphone collé à l’oreille. Lorsqu’elle se décide à l’enlever elle est dans un premier temps parcouru qu’une immense gêne, repensant à la scène sur laquelle elle vient de se donner autant de plaisir… Mais dans un second temps, sans savoir pourquoi, elle se met à sourire. Elle pose son téléphone tout en souriant, puis s’avance vers sa salle de bain. En arrivant à la porte de celle-ci elle s’arrête net et se retourne brusquement, comme si un lion sauvage était derrière elle… “Est-ce que je viens de… De sautiller jusqu’à ma porte ?”. Avec de gros yeux, Mei pousse la porte de sa salle de bain, se déshabille laissant ses généreuses courbes se dévoiler de nouveau et se regarde dans le miroir, un large sourire aux lèvres…

Voilà pour le petit plaisir coupable de Mei… Vous vous doutez que son repas avec Maya va déclencher son implication dans notre grande histoire, même si on peut se dire que tout a déjà commencé avec le shooting, sans qui, Maya n’aurait jamais appelé Mei… Nous espérons que cette petite histoire vous a plu et nous vous disons à très bientôt pour la suite ! Bye bye.

La soirée de Tim : branle et plaisir solo pour Tim !
Histoire précédente La soirée de Tim
Histoire suivante La première fois qu'il m'a prise
Histoire coquine : le premier plaisir d'Alice et Nathan

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Petit.e coquin.e ... Le clic droit est désactivé, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez quelque chose.